Faire aimer les sciences…
Header

La Science ? un plaisir !

Que faire de l’irrationnel

par  Jack Guichard et Guy Simonin (éditions Ovadia)La science ? un plaisir !

Aujourd’hui la science n’a toujours pas détrôné l’irrationnel, y compris dans les arcanes du pouvoir. Les créationnistes n’ont jamais eu autant d’influence dans le monde, les horoscopes et l’astrologie fleurissent dans tous les médias, les guérisseurs font des ravages sur internet… L’image de la science se dégrade lentement mais sûrement chez les jeunes, qui boudent de plus en plus les filières scientifiques, à un moment où le besoin en ingénieurs et en chercheurs est crucial pour l’avenir de notre société.

Nous proposons des solutions, afin de relancer l’intérêt pour les sciences par :
– une école pour faire aimer les sciences, tout en redonnant le goût de l’effort,
– des médias qui remettent les sciences à l’honneur,
–   des centres où la science s’expose et qui créent des liens entre les scientifiques et le public

Livre:
La science ? Un plaisir ! Que faire de l’irrationnel ?

Auteur : Jack Guichard – Guy Simonin
Editeur : Les éditions ovadia
Isbn : 978-2-915741-50-6 Ean 13 : 9782915741506
Prix : 25 €
Collection : Au-delà des apparences!
Caractéristiques : 320 pages

cliquer ici pour se procurer le livre:

Sommaire :

I . L’irrationnel à l’assaut du pouvoir

1. Des faits inquiétants : montée de l’irrationnel : sectes et intégrisme religieux
2. Le retour du créationnisme : créationnisme contre darwinisme
3. Quand l’astrologie et la numérologie se cachent derrière un habit de science
4. Les dérives sectaires

 

II. La désaffection pour les sciences

1. Les sciences : de l’amour à la crainte : pourquoi le public se méfie t-il parfois des sciences
2. une image ambiguë de la science dans les médias : importance des sciences dans les débats de société : une composante scientifique de plus en plus forte : OGM, clonage, environnement, énergie et climat…
3. la relation de la recherche à l’argent : exemple dans la recherche médicale qui privilégie souvent la production de médicaments à la prévention
4. l’attractivité des carrières scientifiques, en particulier chez les filles : constat européen et américain
4. pourquoi les jeunes se détournent des carrières scientifiques traditionnelles : des programmes qui tuent les vocations ; l’image de la réussite sociale
5 comment développer le vocations : enfance curieuse, un jour un prof, des démarches…

 

IV une école pour faire aimer les sciences

1. Les sciences au primaire, un espace d’innovations
2. Les sciences, une discipline culturelle pour tous : un questionnement sur le monde, une démarche de pensée et des méthodologies rigoureuses
3. De la curiosité au goût de l’effort
4. Quels programmes scolaires : donner une culture scientifique pour tous et suffisamment de contenus pour entretenir les vocations et la relève des futurs scientifiques. Pour tous, l’école doit créer le plaisir de la découverte, l’intérêt du questionnement, le rapport au concret. Avec un équilibre entre savoirs et méthodes, en préconisant le plus possible des démarches d’investigation ; des tentatives pour une éducation active : de la main à la pâte aux TPE, TIPE et IDD, les ateliers scientifiques
5. Des obstacles à lever et des initiatives à développer : une évolution des programmes, mais une lente prise de conscience pour les profs : les causes du retard de mise en application sur le terrain

 

V hors l’école :des médias qui donnent l’exemple et des espaces pour une découverte attractive des sciences

1. La science dans les livres et les revues : place des revues de vulgarisation et des rubriques scientifiques dans les journaux et les revues généralistes
2. Des sciences à la télévision : constat sur la place de la culture scientifique à la TV
3. du bon usage de l’Internet : augmentation exponentielle de la quantité d’informations disponibles savoir faire une recherche et repérer les sources ; de l’importance d’une solide culture pour faire le tri
2. Quand la science s’expose Un précurseur, le Palais de la découverte les « sciences center » américains au secours de l’enseignement scientifique : l’importance du contact avec le réel ; l’interactivité et ses limites les associations d’éducation populaire : une action de proximité en perpétuelle évolution
3. Quand la science vient vers les jeunes et quand la recherche s’expose

CONCLUSION : QUELLE PLACE POUR LES SCIENCES DANS LA CULTURE

1. les sciences, source d’émerveillement, de plaisir et de curiosité
2. la science une démarche de pensée pour comprendre le monde
3. la science, une culture pour exercer sa citoyenneté